Des anecdotes sur la conception du premier iPhone

iphone1
Greg Christie, un des ingénieurs ayant collaboré sur le projet initial de l’iPhone, raconte quelques anecdotes sur les dessous de la conception du premier iphone.
C’est dans le Wall Street Journal que l’ingénieur logiciel d’Apple en parle avec l’autorisation de la firme elle-même. L’objectif de cette dernière étant de prouver à quel point l’iPhone est innovant dans le cadre du procès opposant la marque à la pomme et son concurrent Samsung pour cause de vols de brevets. Les révélations apportées par l’ingénieur montrent quelques détails sur la conception de l’iPhone.

Ce que Greg Christie raconte dans le Wall Street Journal

Selon Greg Christie, le projet était classé secret et portait le nom de « purple ». Il rejoint l’équipe chargée de la réalisation de ce projet sur l’invitation de Scott Forstall. Ce dernier lui explique que l’équipe doit développer « un téléphone, avec un lecteur musical intégré et des contrôles tactiles ». Le rôle attribué à Greg est de s’assurer de la partie logicielle du déverrouillage, l’émission d’appel à partir du carnet d’adresse, etc.
Deux fois par mois, il était tenu de rendre compte de l’avancée du projet directement à Steve Jobs à l’époque. Et les membres de l’équipe se réunissaient dans une pièce discrète dépourvu de fenêtre et inaccessible au service de nettoyage. L’accès était uniquement autorisé aux membres de l’équipe et les employés en charge de crypter les images de l’appareil.
Dans le journal, Greg Christie évoque de nombreux détails sur la conception du premier iphone, des détails qui démontrent également la violation par Samsung des brevets d’Apple à l’époque. Ce qui en 2011 s’est terminé sur le premier procès condamnant Samsung à 890.000.000 dollars pour vols de brevets. Même cause pour le second procès opposant encore les deux firmes, celle de vols de brevets.